JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

Nous som­mes soignés dans le ro­yau­me de Dieu

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
16.11.2016 12.16

Juttua muokattu:

1.1. 23:39
2020010123395920161116121600

Jésus don­na à ses dis­cip­les la mis­si­on de prêcher l’évan­gi­le du ro­yau­me de Dieu sur le par­don des péchés: « Que la re­pen­tan­ce en vue du par­don des péchés se­rait prêchée en son nom à tou­tes les na­ti­ons à com­men­cer par Jéru­sa­lem » (Luc 24 : 47).

Dieu a ou­vert des pos­si­bi­lités de fai­re le tra­vail de son ro­yau­me dans dif­fé­ren­tes par­ties du mon­de. Ce­lui qui croit l’évan­gi­le du par­don est joint au ro­yau­me de Dieu.

Dans ce numé­ro, on par­le sur­tout des deux sac­re­ments : le baptê­me et la Sain­te Cène. Les sac­re­ments sont des­tinés à être re­çus par la foi. En ef­fet, ils ne sau­vent pas l’hom­me en eux-mêmes mais ils sont uti­lisés pour ren­for­cer la foi.

Dans le baptê­me, on conc­lut un en­ga­ge­ment de bon­ne cons­cien­ce ent­re Dieu et l’hom­me. La Sain­te Cène, de sa part, est célebr­ée com­me re­pas de mémoi­re, se­lon l’ex­hor­ta­ti­on de Jésus lui-même lors de l’ins­ti­tu­ti­on de la Cène pour ses dis­cip­les.

Le ma­ri­a­ge est une uni­on ent­re un hom­me et une fem­me, ins­ti­tu­ée par Dieu et des­tin­ée à du­rer pour tou­te la vie.

Les ar­tic­les sur le ma­ri­a­ge nous don­nent de bons con­seils sur com­ment étab­lir un ma­ri­a­ge et sur com­ment préser­ver la re­la­ti­on con­ju­ga­le. Les époux sont en­cou­ragés à s’oc­cu­per l’un de l’aut­re ain­si que des en­fants si Dieu leur en ac­cor­de.

L’al­li­an­ce du baptê­me est fer­me de la part de Dieu, mais el­le peut être rom­pue par l’hom­me, si ce­lui-ci perd la foi de l’en­fan­ce à cau­se de ses péchés. En ce cas, pour de­ve­nir de nou­ve­au en­fant de Dieu, l’hom­me doit se re­pen­tir et croi­re l’évan­gi­le qui lui est prêché par le pou­voir du Saint-Esp­rit.

Cet­te in­vi­ta­ti­on au ro­yau­me de Dieu est an­nonc­ée lors des vo­ya­ges mis­si­on­nai­res. Nomb­reux sont ceux qui ont pu re­ce­voir ce grand don et pos­sé­der la foi dans leur cœur. Nous de­man­dons au Père Céles­te de bénir le tra­vail de son ro­yau­me. Nous espé­rons aus­si que ce jour­nal pour­ra in­vi­ter des gens au ro­yau­me de Dieu ain­si qu’en­cou­ra­ger les en­fants de Dieu à croi­re.

Tex­te: Juha Alan­ko

Tra­duc­ti­on: P. S.

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä nu­me­ros­sa 16.11.2016

4.7.2020

"Minä ope­tan si­nua", sa­noo Her­ra, "minä osoi­tan si­nul­le oi­ke­an tien. Minä neu­von si­nua, kat­see­ni seu­raa as­ke­lei­ta­si." Ps. 32:8

Viikon kysymys