Perjantai 23.8.2019
"
Katso puoleeni, anna armosi - se on niiden oikeus, joille nimesi on rakas. Ps. 119:132

Ils ont Moïse et les prophètes

en français 24.11.2015 12:00 | Siionin Lähetyslehti
En tous temps, l’homme a probablement eu la tendance à lier aux choses de la foi quelque chose de particulier et miraculeux. Les Pharisiens et les Sadducéens demandèrent de Jésus de leur faire voir un signe venant du ciel (Matt 16 : 1). À Corinth, il y avait de la fausse estime du don de parler en langue (1 Cor 14). Dans le monde religieux moderne, on peut estimer la guérison des malades ou même des tentatives d’éveiller les morts. Il semble que pour beaucoup la révélation de la Bible n’est plus suffisante comme fondement de la foi.
Les demandes particulières de l’homme riche

Dans l’histoire que Jésus a racontée de l’homme riche et Lazare, une demande d’éveiller des morts apparut (Luc 16 : 19–31). L’homme riche de l’histoire était incroyant, Lazare croyant. Tous les deux moururent. Lazare fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Ainsi décrit Jésus le salut de Lazare.

À cause de son incroyance, l’homme riche fut amené dans la peine du séjour des morts. En proie aux tourments, il présenta deux demandes à Abraham. La première demande concernait lui-même. L’homme riche espérait qu’Abraham envoie Lazare pour qu’il  lui rafraîchisse la langue, même avec  le bout de son doigt trempé dans l’eau. Abraham ne pouvait pas accepter la demande, car entre le salut et la perdition se trouve un grand abime, que ne peut pas être traversé dans aucune direction. 

La deuxième demande de l’homme riche concernait ses frères incroyants qui vivaient encore. L’homme riche comprenait que ses frères perdraient aussi, s’ils ne comprenaient pas de se repentir. C’est pourquoi il demanda qu’Abraham renvoie Lazare sur la terre afin de parler à ses frères de l’importance de se repentir. L’homme riche pensait que l’apparition de Lazare décédé serait un si grand miracle qu’après lequel les frères seraient prêts à la repentance personnelle. 

Abraham ne pouvait pas accepter même la deuxième demande. On ne peut pas changer l’ordre du salut installé par Dieu. Abraham répondit :  « Ils ont Moïse et les prophètes  ; qu’ils les écoutent. – S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader, même si quelqu’un ressuscitait d’entre les morts. »

La foi est générée par l’écoute de la parole de Dieu

L’expression « Moïse et les prophètes » signifie la loi et l’évangile, c’est-à-dire la parole de Dieu. La loi fut donnée au peuple d’Israël sur la montagne de Sinaï par l’intermédiaire de Moïse. La loi ou « Torah » signifiait aussi les cinq livres de Moïse. Les prophètes étaient les prédicateurs de la parole de Dieu qui proclamaient la volonté de Dieu et l’évangile du Messie futur, soit Jésus.

Concernant la chose du salut et de la foi, l’homme n’a pas besoin de demander des signes et des miracles particuliers, non par delà la tombe ni de cette vie. Dieu nous a donné sa sainte parole qui est suffisante pour le fondement de la foi. L’homme doit entendre la parole de Dieu, « car la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole du Christ » (Rom 10 : 17).

Les rôles de la loi et de l’évangile

Le rôle de la loi des dix commandements de Moïse est d’éveiller à l’homme la connaissance du péché (Rom 3 : 20), lui indiquer sa culpabilité et ses péchés devant Dieu, et le chasser auprès du Christ, pour chercher la grâce et le pardon. Le Christ et le pardon se trouvent dans l’évangile du royaume de Dieu. Le noyau de l’évangile est le pardon de tous les péchés.

Le sermon de la loi montre à l’homme ses péchés, mais le sermon de l’évangile montre le Christ qui a expié les péchés. La loi condamne l’homme à la perdition, mais l’homme condamné est gracié par la foi à l’évangile. La loi chasse l’homme à la porte du royaume de Dieu  ; l’évangile l’aide à travers la porte de la repentance à l’intérieur du royaume.

La parole proclamée de Dieu contient une force régénératrice : la parole fait régénérer l’homme comme enfant de Dieu (1 Pierre 1 : 23). On est gardé comme enfant de Dieu à la garde du père et de la mère :  Dieu est le père dans le ciel et l’Église la mère sur la terre. 

Texte : Ari Pelkonen
Traduction : SS
Source : Siionin Lähetyslehti 7–8/2008

Tekstissä käsitellään seuraavaa raamatunkohtaa: Luc 16 : 19–31
Julkaistu ranskankielisessä kieliliitteessä 24.11.2015.

Harri Vähäjylkkä
Piirrokset Anna Ratilainen

Tahdon

Tahdon-kirjassa opetellaan askel kerrallaan vanhemmuutta, ratkotaan kommunikointiongelmia puolisoiden välillä ja kohdataan yhdessä, mitä vastaan tulee: menetyksiä, rakkautta, väsymystä, syntymän ihmettä ja erilaisia näkemyksiä uskovaisena elämisestä.

18 €

Toim. Sanna Isopahkala

Pysytään kuulolla

Kirjassa kokemuksiaan avaavat sekä seuraradion kuuntelijat että tekijät. Kirjaan on myös koottu SRK:n radiotyön historiaa ja merkkipaaluja.

20 €

Toim. Anna Illikainen, Olli Lohi ja Päivi Martikainen

Vaellanko valossa? Ajankohtaista 2019

Yhteiskunnan moniarvoisuus tulee ihmistä usein vastaan arkielämässä. Vuosikirja 2019 avaa näkökulmia uskovaisena elämiseen tässä ajassa. Kirjoittajat pohtivat, miten kristilliset arvot näkyvät kodissa ja työelämässä ja miten toimia rakentavasti yhteiskunnassa erilaisten aatteiden ja virtausten keskellä. Kirjoituksissa käsitellään myös ihmisen vastuuta luonnosta, toisten kohtaamista ja oman paikan löytämistä.

23 €

Virsiä Suomenlinnassa, CD-133

Äänitteellä on kesästä, Suomen luonnosta ja isänmaasta kertovia virsiä yhteislauluna. Laulujen kautta välittyy laulamisen ilo, rohkaiseva ja turvallinen sanoma sekä syvä kiitollisuus Jumalan luomistyötä kohtaan. 

22 €

Elina Sneck
Kuv. Sirkku Saukonoja

Keltakultakulleroinen

Elina Sneckin hellänhauskoissa vauvarunoissa eletään mukana vauva-arjessa – vauva syö roskia, mönkii, tonkii, luuttuaa lattiat ja nuohoaa takan. Väliin se jokeltaa ihanasti ja nukkuu sinisiipien unia. Hyväntuuliset runot pysäyttävät rakkauden ihmeen äärelle.

18 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi