Perjantai 16.11.2018
"
Jotka kyynelin kylvävät, ne riemuiten korjaavat. Jotka itkien menevät kylvämään vakkaansa kantaen, ne riemuiten palaavat kotiin lyhteet sylissään. Ps. 126:5-6

Voyage de mission au Sénégal et en Gambie

en français 22.2.2016 13:44 | Päivämies-verkkolehti


Nous avons ressenti que Dieu a béni notre voyage. Il y a un petit troupeau des croyants au Sénégal et en Gambie – une Eglise combattante. Ils souhaitent avoir plus de réunions puisqu’ils ont la soif d'écouter l'évangile.
Jukka Kolmonen et moi sommes partis pour le voyage de mission au Sénégal et en Gambie le 3.12.2015.

Samedi, nous nous sommes levés après avoir bien dormi. Après-midi il y avait la réunion à Kerser, organisée par un frère appelé Yusuf. Son grand-frère est le chef des musulmans de Gambie. Pour commencer, nous avons chanté un cantique du livre des Cantiques de Sion des croyants américains et ensuite, j'ai prêché sur le Psaume de David 23.

Dieu est l'assurance de toutes sortes de situations de la vie. Nous avons ressenti que les auditeurs avaient soif de la parole. Après le prêche de Jukka, nous avons discuté de la base fondamentale de la justice. Il y avait une atmosphère agréable dans la réunion.

Dimanche matin, nous nous sommes réveillés vers sept heures. Je me suis rappelé que c’était le jour de la fête de l'indépendance de la Finlande. Après-midi il y avait trois réunions en familles. La première réunion se tenait dans un village appelé Busumbala dans la maison d’un frére appelé Alfons. Il y avait 15 enfants et six adultes. J'ai lu le texte dans le sixième chapitre de l'évangile de Matthieu, y compris La prière Notre Père. J'ai prêché en français, par la volonté du propriétaire de la maison. Les auditeurs écoutaient soigneusement et la plupart ont demandé l'évangile personnel.

Jukka a prêché sur l'évangile de Jean (3:1–16) qui examinait la visite de Nicodème chez Jésus. Seulement celui qui est régénéré peut comprendre la révélation du Saint-Esprit. La sagesse temporelle ne peut pas le faire.

La réunion suivante a eu lieu dans le village de Jataja, à Gunkujama, dans la maison du chef de village appelé Algalo. La cour était pleine d'enfants qui jouaient. Ils nous ont accueilli chaleureusement. Au moment où les enfants commençaient à faire trop de bruit, le chef, étant assis sur la terrasse, grondait à eux et le silence est arrivé. Son autorité était claire. La réunion était organisée sur sa terrasse.

J'ai prêché en anglais et Alagie a traduit mon prêche en langue locale. Le sujet était le plan du salut de Dieu (Jean 3:16).

La troisième réunion du dimanche a eu lieu dans un village de campagne à Gunkujama, Jataja. Nous nous sommes réunis chez une sœur appelée Tress Gomez. Elle a une grande famille. Son mari, Francis Gomez, travaille loin de la maison, même plusieurs mois à la fois, ce qui est dur pour sa famille. Pendant le prêche, les moutons, les poules et un cochon se promenaient dans la clôture de la maison. Dans cette réunion, Jukka a adressé son message surtout à la mère de la famille. Dans le Psaume 139, on admire la beauté de l'œuvre de création de Dieu et la façon dont Le Père connait l'angoisse de son enfant et ses besoins de chaque jour. La mère de la famille était touchée par notre visite et elle s'est réjouie des mots consolateurs qui lui avaient été adressés.



Lundi, nous sommes allés chez la mère de Alagie où il y avait ses trois petites sœurs. La plus jeune, écolière, est venue à la maison avec son cartable au dos. Une sœur était au marché à vendre. Ces grandes filles travaillent fort au marché pour gagner quelque chose.

La mère d'Alagie a apporté un bol plein de nourriture, de riz et du poisson frit. C’était très délicieux. Nous étions assis par terre et chacun a pris la nourriture dans le bol avec la main droite, sauf moi et Jukka qui avions utilisé la cuillère.

Mardi, nous sommes allés rendre visite à Wally Mbenga. Cet homme de 40 ans, musulman ancien, a raconté sa foi, qu’il trouve très importante. Après-midi, quand la température avait commencé déjà à tomber, Wally nous a suivi chez Mendy, à Jabang, qui se trouve à la campagne. Dans la cour, les poules, les cochons et les canards se promenaient librement.

Jukka commençait la réunion en prêchant du livre d'Esaïe. La prédication examinait d'un côté la vie courte et fragile de l'homme ; comment être prêt à partir et de l'autre côté, l'être/la nature/l’essence éternelle de la parole de Dieu.

Le sujet de mon texte était le sermon sur la montagne (Matt. 5:1–3). Les thèmes principaux étant « Ceux qui reconnaissent leur pauvreté spirituelle, sont heureux, car ils sont consolés » et « La justice de la foi nous apprend à soigner notre conscience ».



Après la réunion, les auditeurs s'intéressaient beaucoup à l'hebdomadaire La Mission de Sion, qui était traduit en anglais et écrit surtout pour le travail de mission en Afrique. Les jeunes écolières dessinaient de beaux dessins sur le sable.

Jeudi matin, Jukka est sorti pour courir. Pendant ce tour il a rencontré un musulman. D'abord, ils ont discuté le business mais la discussion avançait sur les questions de la foi. L'homme a donné son numéro de téléphone en disant qu'il s’intéresse à entendre plus sur ce sujet. Pendant son tour Jukka a rencontré aussi une femme avec laquelle il a commencé à discuté les choses de la foi. Elle était musulmane aussi et Jukka lui a expliqué l'être miséricordieux de Dieu. À la fin de la discussion, Jukka a demandé à la femme si elle veut croire ses péchés pardonnés. La femme avait promis de croire. Elle a donné son numéro de téléphone pour le transmettre à Alagie.

Le trajet pour aller à la troisième réunion de la journée était en peu compliqué à cause de la visite du président. La plupart des rues étaient fermées donc il faisait déjà sombre avant d'arriver à la destination à Lamas, chez Mendy. Jukka prêchait premièrement sur le Bon Berger selon évangile de Jean (10:1–4) et de la foi de l'enfant qui nous est un exemple.

J’ai prêché sur le verset 16, du troisème chapitre de l’évangile de  St. Jean. J’ai expliqué la Trinité de Dieu, la rédemption du Fils et l’ œuvre du Saint-Ésprit à l’Église, qui appelle, rassemble, éclaire et sanctifie des enfants à Dieu partout. Dans la réunion, il y avait 20 personnes, dont la moitié étaient des enfants.

Vendredi, Nous nous sommes réveillés vers six heures. Cette journée était réservée pour faire le voyage à MBour donc nous nous sommes dirigés vers la rive. Le ferry a traversé la rivière en une heure pour arriver à Barra. Après un petit moment nous sommes arrivés à la frontière du Sénégal et nous avons  reçu les tampons sur nos passeports. Nous avons continué vers Mbour pour avoir encore une traversée l'après-midi.

En attendent nous avons suivi la pêche à la senne au bord du fleuve. Le résultat était couronné de succès : cinq grands bols et quelques petits bols étaient remplis. La pèche a contenu toute sorte de poissons, comme dans une parabole de la Bible.

Samedi matin, il faisait un peu frais, ça veut dire +20 degrés, mais vers l'après-midi la température est montée jusqu'à +33 degrés. Nous sommes partis pour une école qui avait été louée comme lieu de réunion. Philip Sean nous attendait dans la cour. Dans la réunion, il y avait beaucoup d'auditeurs dont une quinzaine d'adultes et la plupart étaient des écoliers

Jukka a lu Les Actes des Apôtres (2:1–3), où on raconte le premier miracle du Pentecôte. Dieu a répandu son Esprit Saint d'une façon visible telle qu'on puisse entendre l'évangile en plusieurs langues. Dans cette réunion aussi, on a prêché et interprété en trois langues.

En partant de l'école, un jeune homme, moins de vingt ans, est venu s'asseoir dans notre voiture. Alagie a constaté qu'il s'intéresse aux questions de la foi et il me demandait de les clarifier en français. Après notre courte discussion, je lui ai demandé: « Veux-tu croire tes pechés pardonnés? » Il voulait croire et nous l'avons béni. Alagie a promis de prendre ses coordonnées afin qu'il trouve le contact avec les autres croyants.  

Le dimanche 13 décembre, nous sommes partis vers Dakar à midi. Nous avons atteint la destination dans peu de temps, le trajet étant seulement de 75 kilomètres. A Dakar, nous avons dégusté un délicieux repas de poulet et du riz, préparé à la maison.

Au début de la soirée nous avons commencé la réunion à la terrasse avec des vues magnifiques vers la ville. Les auditeurs étaient des jeunes, à peu près 25 personnes. J'ai prêché en français en lisant la lettre aux Galates, chapitre 5. Le sujet de ce texte était d'un côté des fruits de l'Esprit et de l'autre côté les œuvres de la chair. En tant que croyants, nous sommes aussi bien pécheurs que justes. C'est la grâce qui nous apprend.

Jukka a raconté brièvement la vie de Moïse (Hébr. 11:13–16). Le choix de Moïse était de suivre le troupeau des enfants de Dieu au lieu du bien temporel. J'ai traduit le prêche de Jukka en français, parce que la plupart des auditeurs le comprenaient.

Nous avons discuté un moment après le sermon et les jeunes hommes nous ont posé quelques questions. Plusieurs d’entre eux avaient leurs propres Bibles avec eux et j'ai remarqué que certains d’entre eux connaissent bien les Ecritures de la Bible. Les sénégalais désirent d'avoir plus de réunions à Dakar. Ils ont soif de la parole de Dieu.

En partant à l'aéroport nous avons remercié nos maîtres de tout le bien avec lequel ils nous avaient servi. Le maître, sa petite sœur et son frère nous ont accompagné à l'aéroport. Les adieux étaient comme pour une visite officielle – bien que nous soyons les membres du même royaume. Pas comme les grands chefs, mais comme les serviteurs.

Le texte et les images: Ilkka Hakulinen
Traduction: P.D.

Uutinen on julkaistu Päivämiehen verkkolehdessä 18.12.2015

Toim. Hanna Aho ja Jouni Hintikka
 

Jaksanko luottaa? Ajankohtaista 2018

Jaksanko luottaa Jumalaan silloinkin, kun kaikki ympärilläni muuttuu ja oma elämä on kriisissä?
Vuosikirjassa 2018 käsitellään ajankohtaisia asioita uskon ja luottamuksen näkökulmasta.  

23 €

Väinö Havas

Joulusta jouluun – Suomen kotien lukukirja

Joulusta jouluun – Suomen kotien lukukirja julkaistiin ensimmäisen kerran vuonna 1953. Äänikirja on tehty vuonna 1997 julkaistun uudistetun painoksen pohjalta ja sisältää 43 alkuperäisteokseen kuulunutta kertomusta. Havaksen lämminhenkisissä ja kielellisesti rikkaissa kertomuksissa korostuu kodin, uskonnon ja vapaan isänmaan arvo.

20 €

Katri Isopahkala ja Heli Säkkinen (toim.)

Siionin Joulu 2018

Siionin Joulu vieraili lampolassa seurailemassa lampaiden elämää. Lehden hartaustekstit kertovat Vapahtajasta, joka toi ihmisille rauhan ja vapauden. Sivuilta löytyy myös hiljaista puhetta joulusta ilman rakasta läheistä. Lisäksi lehti sisältää muun muassa käytännönläheisiä vinkkejä jouluaskareisiin.

7 €

Toim. Hanna Aho ja Jouni Hintikka

JAKSANKO LUOTTAA? -ÄÄNIKIRJA

Jaksanko luottaa Jumalaan silloinkin, kun kaikki ympärilläni muuttuu ja oma elämä on kriisissä?  
Vuosikirjassa 2018 käsitellään ajankohtaisia asioita uskon ja luottamuksen näkökulmasta.

20 €

Toim. Annika Hintsala ja Jenni Hintsala

Heidän kanssaan kulje, kertomuksia nuorille

Kirja nuorista elämän murrosvaiheessa. Kertomuksissa käsitellään nuoren näkökulmasta uskoa, uskosta nousevia valintoja, omaa minuutta ja suhdetta toisiin ihmisiin. 

17 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi