Tiistai 23.7.2019
"
Herra sanoi Abramille: "Lähde maastasi, asuinsijoiltasi ja isäsi kodista siihen maahan, jonka minä sinulle osoitan." 1 Moos. 12:1

Le royaume de Dieu et la force de l’évangile

en français 24.5.2016 12:00 | Siionin Lähetyslehti
Jésus nous exhorte à chercher premièrement le royaume et la justice de Dieu (Mt. 6 : 33) Nous prions ensemble « Que ton règne vienne » et croyons « c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire » (Mt. 6 : 10, 13)
Le royaume de Dieu « n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la joie et la paix, par le Saint Ésprit » (Rom. 14 : 17) Il y en a beaucoup qui trouvent que le royaume de Dieu signifie le ciel où Dieu habite, et où les enfants de Dieu arrivront un jour. Mais selon la Bible, on peut trouver le royaume de Dieu et y vivre déjà sur la terre.

On ne peut pas trouver le royaume de Dieu dans la carte du monde, mais celui-ci se trouve là où il y a des enfants de Dieu. Ils croient à l’existence d’une sainte Eglise chrétienne. Ils proclament que « le royaume des cieux est proche » (Mt. 10 : 7). Martin Luther pensait que le royaume de Dieu est « un groupe des chrétiens”. Ils forment le royaume de Dieu, qui combat sur la terre et dont les membres veulent se rejoindre à l’Eglise exultante, c’est-à-dire au royaume de la gloire dans les cieux.

Qu’est-ce que le royaume de Dieu?

Dieu a dessiné les frontières de son royaume. C’est pourquoi nous, les hommes, ne pouvons pas les modifier. Nous voulons non plus les dépasser, car en dehors du royaume de Dieu on se trouve au milieu des ténèbres, sans Dieu. La parabole de la porte des brebis (Jn. 10) souligne, qu’on ne peut entrer dans le royaume de Dieu que par la porte. Celui qui essaie y montrer par ailleurs « est un voleur et un brigand ». Jésus dit à propos d’y entrer: « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé. » (Jn. 10 : 9)  Une autre fois Jésus exhorta à s’efforcer d’entrer par la porte étroite, par laquelle beaucoup cherchent à entrer, mais ne peuvent pas à cause de leurs fardeaux (Luc 13 : 24).

La maison de Dieu est un endroit sûr, car Jésus a promis une vie en abondance à ceux qui lui appartiennent. (Jn 10 : 10). L’histoire du Bon Samaritain se termine à la même promesse : ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour (Luc 10 : 35)

L’appel de Dieu

Dieu a créé l’homme pour vivre en communion avec lui. Nous sommes nés à l’humanité rachetée par Jésus et nous sommes des enfants de Dieu depuis notre naissance. Beaucoup d’entre nous ont perdu la foi d’enfance et se sont ainsi séparés de Dieu et de son royaume. Mais Dieu nous a aimé, réveillé et appelé à la repentance. Les croyants nous ont offert l’évangile et le pardon des péchés nous a été proclamé selon le commandement de Jésus, par la force de son Esprit.

C’est ainsi que nous avons été transportés du royaume des ténèbres dans le royaume de Dieu. Nous nous sommes rejoints à ceux qui ont été préservés dans la foi d’enfance ou qui ont repenti avant nous. Nous aussi, nous avons commencé le combat contre le péché, car rejeter le péché, c’est un fruit de la foi. L’absolution apporte la paix pour la conscience et donne la force pour abandonner le péché. 

On ne peut devenir enfant de Dieu que par la repentance. Le fardeau du péché y est enlevé et on devient enfant de Dieu et membre du royaume de Dieu. Dans la repentance, Dieu nous offre son Esprit Saint. Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu (Rom. 8 : 14). Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas (Rom. 8 : 9).

Les croyants sont pécheurs de leur nature comme tous les autres aussi, mais Dieu les a appelés et graciés. Ces pécheurs graciés forment un temple saint et une habitation de Dieu en Esprit. L’amour donné de Dieu les lie ensemble et cet édifice durera. (Eph. 2 : 20 – 22)

Nul ne peut rester croyant par ses propres forces mais on a besoin de la force et des œuvres du Père Céleste. Nous atteignons le salut seulement par la foi, par la puissance de Dieu. C’est juste pour cela que Dieu nous a donné l’évangile. (1. Pierre 1 :5)

L’évangile – force de Dieu

L’évangile est une bonne nouvelle de Jésus-Christ et du salut qu’il a préparé. Il s’agit du prêche de l’évangile lorsqu’on nous explique les enseignements et les activités de Jésus. Jésus a remporté le pouvoir sur le péché, sur la mort et sur les ténèbres. Le noyau de l’évangile, c’est le pardon des péchés.

L’évangile est parole de Dieu qui agit en ceux qui croient. (1. Thess. 2 : 13). L’Esprit Saint le rend vivant, car avant de donner le pouvoir de pardonner et de retenir les péchés, Jésus dit : « Recevez le Saint-Esprit » (Jn. 20 : 22). Voilà pourquoi tous les croyants, et uniquement les croyants, possèdent ce pouvoir ; le Saint-Esprit les a consacrés prêtres.

Chaque chrétien, en tant qu’ouvrier du royaume de Dieu, a le droit et la responsabilité de prêcher l’évangile aux autres. L’amour de Dieu nous y presse en fait : nous cherchons à convaincre les hommes car nous connaissons la crainte du Seigneur (2. Cor. 5 : 11, 14) Nous avons été envoyés comme le Père a envoyé Jésus (Jn 20 : 21).

L’évangile a une grande puissance : il ferme l’enfer et ouvre le ciel. Paul écrit aux Thessaloniciens : « notre Evangile ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine persuasion » (1. Thess. 1 : 5). Il est maintenant notre tour de nous réjouir de cette puissance de Dieu comme l’ont fait les Juifs et les Grecs à leur époque (Rom. 1 : 16).

Texte : Mauri Hyvärinen
Source : Vuosikirja 2003
Traduction : EMR, LVB et LMK

 

Harri Vähäjylkkä
Piirrokset Anna Ratilainen

Tahdon

Tahdon-kirjassa opetellaan askel kerrallaan vanhemmuutta, ratkotaan kommunikointiongelmia puolisoiden välillä ja kohdataan yhdessä, mitä vastaan tulee: menetyksiä, rakkautta, väsymystä, syntymän ihmettä ja erilaisia näkemyksiä uskovaisena elämisestä.

18 €

Toim. Anna Illikainen, Olli Lohi ja Päivi Martikainen

Vaellanko valossa? Ajankohtaista 2019

Yhteiskunnan moniarvoisuus tulee ihmistä usein vastaan arkielämässä. Vuosikirja 2019 avaa näkökulmia uskovaisena elämiseen tässä ajassa. Kirjoittajat pohtivat, miten kristilliset arvot näkyvät kodissa ja työelämässä ja miten toimia rakentavasti yhteiskunnassa erilaisten aatteiden ja virtausten keskellä. Kirjoituksissa käsitellään myös ihmisen vastuuta luonnosta, toisten kohtaamista ja oman paikan löytämistä.

23 €

Toim. Sanna Isopahkala

Pysytään kuulolla

Kirjassa kokemuksiaan avaavat sekä seuraradion kuuntelijat että tekijät. Kirjaan on myös koottu SRK:n radiotyön historiaa ja merkkipaaluja.

20 €

Elina Sneck
Kuv. Sirkku Saukonoja

Keltakultakulleroinen

Elina Sneckin hellänhauskoissa vauvarunoissa eletään mukana vauva-arjessa – vauva syö roskia, mönkii, tonkii, luuttuaa lattiat ja nuohoaa takan. Väliin se jokeltaa ihanasti ja nukkuu sinisiipien unia. Hyväntuuliset runot pysäyttävät rakkauden ihmeen äärelle.

18 €

Virsiä Suomenlinnassa, CD-133

Äänitteellä on kesästä, Suomen luonnosta ja isänmaasta kertovia virsiä yhteislauluna. Laulujen kautta välittyy laulamisen ilo, rohkaiseva ja turvallinen sanoma sekä syvä kiitollisuus Jumalan luomistyötä kohtaan. 

22 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi