Sunnuntai 22.9.2019
"
Nähdessään spitaaliset miehet Jeesus sanoi heille: "Menkää näyttämään itsenne papeille." Mennessään he puhdistuivat. Luuk. 17:14

La grâce nous enseigne à renoncer au péché

en français 24.5.2016 12:00 | Siionin Lähetyslehti
Le péché, c’est tout ce qui sépare l’homme de Dieu – c’est-à-dire, tout ce qui met en danger la foi vivante. Déjà l’histoire de la chute nous rappelle que le péché ne semble effectivement pas toujours mauvais. Il nous tente, entraîne et trompe. Même les choses qui ont l’air bonne et raisonnable peuvent nous égarer. La grâce de Dieu, source de salut, nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines (Tite 2 : 11–12).
Paul rappela que la grâce de Dieu nous enseigne à attendre « la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ » (Tite 2 : 13). L’évangile de grâce purifie l’âme aussi de l’esprit du monde. Cela nous clarifie que le ciel de gloire est notre but.

La grâce enseigne aussi le non-croyant

Tout le monde a eu la foi d’enfance une fo is, mais quelques-uns ont été trahis par l’ennemi des âmes et ils ont perdu leur foi. Selon la Bible, Dieu appelle les hommes par sa bonté (Rom 2 : 4). Il se peut qu’un non-croyant ressente que Dieu lui parle par exemple dans la nature, dans les destinées de sa vie ou dans sa conscience. Cependant, ces choses-là ne peuvent pas le conduire à la paix ni au salut s’il ne trouve pas le royaume de Dieu et la foi vivante. 

Une mission avec responsabilité nous a été donnée : d’être des lettres du Christ dans le monde (2 Cor. 3 : 3). Il n’en est pas égal comment nous nous occupons de cette mission. L’amour du Christ et son exemple nous obligent à nous approcher d’un non-croyant humblement et avec amour. Même les consciences de nombreux ennemis ont été éveillées par l’amour de Dieu qu’ils ont pu ressentir du côté des croyants.

Par contre, il est possible de mal comprendre l’attitude de l’amour vers les non-croyants. Dans beaucoup de mouvements spirituels on a oublié la vérité qui accompagne la grâce (Jean 1 : 14, Tite 1 : 2). Ne sommes-nous  pas obligés par l’amour d’avertir le prochain des dangers de la vie désobéissante à la volonté de Dieu? Le bon traitement du non-croyant ne signifie pas devoir accepter ses mauvaises façons de vivre ou ses illusions de doctrine. Le vrai amour, c’est d’essayer de trouver les mots et les actions qui le guident à renoncer au péché et l’incrédulité.

Le message du royaume de Dieu n’est jamais accepté par tout le monde, mais, il y a encore des gens avec une conscience éveillée. Nous pouvons librement parler comme nous ressentons et croyons (Rom. 1 : 16; Pierre 3 : 15).

La justice qui vient de la grâce de Dieu

Nous pouvons nous sentir libres en nous rappellant que nous sommes justes devant Dieu seulement par la grâce. Le chemin qui mène au ciel ne s’ouvre pas à nous grâce à nos propres actes. La justification signifie que, par la foi et par la grâce de Dieu, un accusé est déclaré libre, sans l’avoir mérité (Rom 3 : 23-26). Notre jugement est souffert par un victime expiatoire, Jésus, qui est venu sur la terre pour qu’il puisse servir les autres et donner sa vie pour tous.

Un enfant de Dieu est libéré des entraves du péché grâce à l’œuvre de rédemption de Jésus. Pourtant, cette liberté n’est pas liberté à pécher. Apôtre Paul, en déclarant la grâce de Dieu a, en même temps, rappelé qu’aucun croyant ne veut vivre dans le péché (Rom 5 : 20 – 6 : 2). Faibles, nous tombons dans le péché, mais nous voulons rectifier notre chûte. Nous pouvons nous souvenir des mots du Seigneur à l’apôtre : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse » (2 Cor 12 : 9).

Texte : Ilari Kinnunen
Source : Ajankohtaista 2010, Erilaisina mutta samanarvoisina
Traduction : OR et MR

Julkaistu ranskankielisessä numerossa 11.5.2016
 

Toim. Anna Illikainen, Olli Lohi ja Päivi Martikainen

Vaellanko valossa? Ajankohtaista 2019

Yhteiskunnan moniarvoisuus tulee ihmistä usein vastaan arkielämässä. Vuosikirja 2019 avaa näkökulmia uskovaisena elämiseen tässä ajassa. Kirjoittajat pohtivat, miten kristilliset arvot näkyvät kodissa ja työelämässä ja miten toimia rakentavasti yhteiskunnassa erilaisten aatteiden ja virtausten keskellä. Kirjoituksissa käsitellään myös ihmisen vastuuta luonnosta, toisten kohtaamista ja oman paikan löytämistä.

23 €

Toim. Sanna Isopahkala

Pysytään kuulolla

Kirjassa kokemuksiaan avaavat sekä seuraradion kuuntelijat että tekijät. Kirjaan on myös koottu SRK:n radiotyön historiaa ja merkkipaaluja.

20 €

Virsiä Suomenlinnassa, CD-133

Äänitteellä on kesästä, Suomen luonnosta ja isänmaasta kertovia virsiä yhteislauluna. Laulujen kautta välittyy laulamisen ilo, rohkaiseva ja turvallinen sanoma sekä syvä kiitollisuus Jumalan luomistyötä kohtaan. 

22 €

Harri Vähäjylkkä
Piirrokset Anna Ratilainen

Tahdon

Tahdon-kirjassa opetellaan askel kerrallaan vanhemmuutta, ratkotaan kommunikointiongelmia puolisoiden välillä ja kohdataan yhdessä, mitä vastaan tulee: menetyksiä, rakkautta, väsymystä, syntymän ihmettä ja erilaisia näkemyksiä uskovaisena elämisestä.

18 €

Elina Sneck
Kuv. Sirkku Saukonoja

Keltakultakulleroinen

Elina Sneckin hellänhauskoissa vauvarunoissa eletään mukana vauva-arjessa – vauva syö roskia, mönkii, tonkii, luuttuaa lattiat ja nuohoaa takan. Väliin se jokeltaa ihanasti ja nukkuu sinisiipien unia. Hyväntuuliset runot pysäyttävät rakkauden ihmeen äärelle.

18 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi