Keskiviikko 26.9.2018
"
Jos me elämme Hengen varassa, meidän on myös seurattava Hengen johdatusta. Emme saa tavoitella turhaa kunniaa emmekä ärsyttää ja kadehtia toisiamme. Gal. 5:25-26

Le plus grand dans le royaume des cieux

en français 20.11.2013 11:26 | Siionin Lähetyslehti
Pour la première fois, Jésus avait parlé à ses disciples du chemin de souffrance qui l’attendait: il devrait aller à Jérusalem et souffrir beaucoup entre les mains des anciens du peuple, des grands prêtres et des maîtres de la loi. Il serait tué, mais il ressusciterait le troisième jour. Les disciples furent attristés par les paroles de Jésus. Il semble donc un peu étrange que, peu après, ils lui demandèrent: « Qui est donc le plus grand dans le royaume des cieux? »
L’homme est ambitieux et vaniteux. Il aimerait être quelque chose et se montrer mieux que les autres. Cela était vrai aussi chez les douze disciples choisis par Jésus. Parmi eux, Pierre, Jacques et Jean étaient les plus proches de Jésus. C’étaient eux qui, peu de temps avant, avaient pu monter sur la montagne de la transfiguration avec Jésus. Mais même cela n’en était pas assez pour convaincre les autres de la supériorité de ces trois disciples. C’est pourquoi ils posèrent la question directement à Jésus.

Enfant comme exemple

Jésus répondit à la question de ses disciples avec une leçon concrète et mémorable. Il appela un petit enfant, le plaça au milieu d’eux et dit: « En vérité je vous le dis, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme des petits enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. »

Les disciples se souciaient des premières places dans le royaume des cieux, mais ils avaient complètement oublié comment on reste dans ce royaume et comment on atteind le ciel un jour. Nous, les enfants de Dieu d’aujourd’hui, avons la tendance de penser de la même manière. C’est pourquoi il est toujours important de nous rappeler que, dans le royaume de Dieu, il y a seulement des voyageurs sur le chemin étroit qui croient par la grâce.

 Par ses mots, Jésus n’entend pas que les croyant devraient être naïfs, mais qu’ils devraient garder un esprit propre qui caractérise un enfant. En effet, un enfant met sa confiance en ses parents et reçoit le soin, l’amour, la chaleur et la protection de leur part. D’après l’enseignement de Jésus, l’enfant est l’exemple d’un croyant même de nos jours. Jésus dit: « Laissez les enfants venir à moi, ne les en empêchez pas, car le royaume de Dieu est pour ceux qui sont comme eux » (Marc 10:14).

L’enfant est le plus grand dans le royaume des cieux

Jésus poursuivit son enseignement: « C’est pourquoi quiconque se rendra humble comme cet enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux ».  Être grand dans le royaume de Dieu, c’est être petit et humble.

Les juifs de l’époque de Jésus étaient connus pour leur tendance à présenter orgueilleusement leurs propres vertus. Les grecs, de leur part, étaient enclins à mépriser l’humilité. Dans ce contexte, les idées de Jésus furent toutes neuves: l’homme ne doit pas chercher à être grand, mais il doit plutôt aspirer à être petit! L’esprit d’un enfant chez un adulte est un secret du royaume de Dieu. Les pensées de Dieu sont, en ce sujet comme en beaucoup d’autres, aussi loin des pensées de l’homme que le ciel est loin de la terre.

« Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même » (Mt. 18:5) Nous ne nous rendons pas toujours compte de la valeur du soin d’un petit enfant. Celui qui reçoit un enfant chez lui au nom de Jésus, reçoit en même temps le meilleur ami des enfants, le Seigneur Jésus Christ.

Jugement de meule de moulin

Faire tomber dans le péché quelqu’un d’innocent est une chose grave. Jésus dit: «  Mais si quelqu’un devait causer la chute de l’un de ces petits qui mettent leur foi en moi, il serait avantageux pour lui qu’on lui suspende une meule de moulin au cou et qu’on le noie au fond de la mer » (Mt. 18:6).  Cela pour que la personne en question ne pourrait plus attirer les enfants et ceux qui ont l’esprit d’un enfant en dehors du royaume de Dieu.

Cher enfant de Dieu, sois rassuré malgré tout. Dieu s’occupe des siens même dans ce temps qui est plein de tentations. Nous les enfants de Dieu, nous avons chacun notre ange gardien qui nous gardera tous les jours de notre vie. Dans le royaume de Dieu, on entend toujours la proclamation du pardon des péchés au nom et au sang de notre Rédempteur.  Celui qui se rend humble et garde l’esprit d’un enfant est le plus grand dans le royaume des cieux.

Texte : Osvald Carslon
Source : Siionin Lähetyslehti 10/2001
Traduction : PS

Tekstissä käsitellään seuraavia raamatunkohtia: Mt. 18:1–6
Julkaistu ranskankielisessä kieliliitteessä 11/2013.
 

Liisa Louhisalmi

AATOKSEN SAIRAALAREISSU

Helppolukuinen lastenkirja, joka tutustuttaa lasta sairaalamaailmaan.

17 €

Toim. Annika Hintsala ja Jenni Hintsala

Heidän kanssaan kulje, kertomuksia nuorille

Kirja nuorista elämän murrosvaiheessa. Kertomuksissa käsitellään nuoren näkökulmasta uskoa, uskosta nousevia valintoja, omaa minuutta ja suhdetta toisiin ihmisiin. 

17 €

Toim. Ari-Pekka Palola

Kristus on sama eilen, tänään ja iankaikkisesti

Kirja antaa tietoa vanhoillislestadiolaisen opetuksesta ja avaa sitä, mihin uskosta nousevat opinkäsitykset pohjautuvat. Artikkeleissa avataan myös käsitteiden merkityksiä. 

25 €


Toim. Hanna Aho ja Jouni Hintikka
 

Jaksanko luottaa? Ajankohtaista 2018

Jaksanko luottaa Jumalaan silloinkin, kun kaikki ympärilläni muuttuu ja oma elämä on kriisissä?
Vuosikirjassa 2018 käsitellään ajankohtaisia asioita uskon ja luottamuksen näkökulmasta.  

23 €

Toim. Eero Kukko ja Juha Paukkeri

ALKUSOITOT, SIIONIN LAULUT

Nuottikirja, joka sisältää alkusoiton jokaiseen Siionin lauluun. Alkusoittoja on 35 eri säveltäjältä. Kirja sopii kaikille seuroissa, kodeissa ja seurakuntatyössä näitä lauluja soittaville.

30 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi