Keskiviikko 24.4.2019
"
Jeesus tuli, otti leivän ja antoi heille, samoin hän antoi kalaa. Tämä oli jo kolmas kerta, kun Jeesus kuolleista noustuaan ilmestyi opetuslapsilleen. Joh. 21:13-14

Comment se forme-t-elle l'Église de Dieu ? Le Saint-Esprit appelle et rassemble

en français 2.4.2014 00:00 | Siionin Lähetyslehti
Dans l'œuvre du salut de Dieu, l'Église a un rôle essentiel. Dieu appelle son Église. Le fait de recevoir l’invitation est basé entièrement sur la grâce de Dieu (1 Cor. 1 : 2, 9). L'Église de Dieu est un lieu où la grâce salvatrice de Dieu apparaît sur la terre. La foi salvatrice ne se trouve que dans la communion avec l'Église du Christ. Dieu habite dans cette Église et la dirige avec sa puissance.
Membres de l'Église de Dieu par la foi seule

L'objectif principal de la proclamation de l'évangile ou la bonne nouvelle, c'est de créer et de maintenir la foi en Christ. Lorsque l'évangile fait naître la foi dans le cœur des hommes, ils reçoivent le Saint- Esprit qui les unit l'un à l'autre et en forme l'Église. Cette communion se voit dans les activités de l'Église, et elle est visible aussi pour le monde extérieur (Jean 13 : 35 ; 1 Pierre 2 : 12). Le Saint-Esprit réunit en une seule Église de Dieu tous les croyants de partout dans le monde.

Grâce à l’œuvre d’expiation du Christ, chaque homme est né dans le monde comme croyant. Afin de garder la foi, l'enfant est baptisé et donc amené au sein de l'Église de Dieu. Si l’homme ne vit pas en communion avec l’Eglise, sa foi se fane et la communion avec Dieu se rompe. L’homme peut retourner en communion avec Dieu en croyant l'évangile proclamé dans l'Église de Dieu. L'élément principal de l'évangile est la rémission des péchés. (Marc 16 : 15–16 ; Luc 24 : 47 ; Jean 20 : 21–23)

La foi est soignée en communion avec l'Église

La foi rattache le croyant à  l'église de Dieu, mais aussi le garde dans cette communion. C'est la manière par laquelle un homme peut rester dans la communion vivante avec le Christ (Rom. 12 : 4–5). La foi est soignée en communion avec l'Église (1 Cor. 12 : 26–27 ; 1 Thess. 5 : 14). L'Église de Dieu se réunit pour entendre la voix du Christ, qui s’entend au milieu de l’Église, dans sa proclamation et l'enseignement, grâce à l'Esprit Saint (Jean 10 : 14–16, 16 : 13–16).

La plus petite Église se trouve là où deux ou trois croyants sont assemblés au nom de Jésus (Matt. 18 : 20). Pour un chrétien individuel, les croyants de sa propre région sont souvent le lien le plus important avec l'Église de Dieu. Là, les enfants de Dieu se connaissent et peuvent s’aider et se soutenir l’un l’autre dans le combat de la foi. Jésus a exhorté chacun à obéir à ce que l'Esprit dit aux Églises (Apoc. 2 : 7, 11, 17, 29).

L'apparence intérieure et extérieure de l'Église de Dieu

L'Église de Dieu n'est pas une institution ou une association temporelle, mais une communion avec le Christ et avec d'autres croyants. L'Église n'est pas reconnaissable par des seuls signes extérieurs  (Luc 17 : 20–21 ; Matt. 11 : 27 ; Jean 16 : 1–3). La présence de l'Église ne peut pas être étudiée scientifiquement, ni détectée par les yeux ou par les conclusions de la raison (1 Cor. 1 : 18-24). Pourtant, Jésus a rappelé : « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres » (Jean 13 : 35).

Selon la Confession d'Augsbourg, l'Église de Dieu est une assemblée de tous les croyants parmi lesquels l'évangile est enseigné en pureté et où les Saints Sacrements sont administrés conformément à l'Evangile. Les habitants de l'assemblée sont des gens croyants, dans lesquels l'Esprit de Dieu habite et travaille. L'Église est la demeure de Dieu avec les hommes (Apoc. 21 : 3). Le fait de vivre en communion avec l’Église donne la joie et la paix merveilleuse au cœur. Le croyant a envie de les garder (Phil. 4 : 7).

Dieu voit à l’intérieur de l’homme

Si un homme ne croit pas en Christ, le seul fait de voyager avec l'Église ne le sauve pas. En abandonnant la foi, l'homme perd aussi la communion vivante avec l'Église, même s’il donne l’impression de voyager encore avec elle.

Selon la parole de Dieu, au milieu de l'Église il y a aussi des gens qui n’ont pas la foi vivante. Jésus a parlé de tels gens dans ses paraboles des dix vierges  (Matt. 25 : 1–13) et du blé et de l'ivraie (Matt. 13 : 24–30 , 36–43), ainsi que dans la parabole des poissons morts ramassés par le filet (Matt. 13 : 47–50). L'abandon de la foi ne se voit pas toujours à l’extérieur. Cependant, Dieu voit à l'intérieur de chacun. Jésus a dit qu'il est le cep et les croyants sont les sarments (Jean 15 : 1–10 ). Si la communion vivante avec Jésus est coupée, le sarment sèche et Dieu le retranche du cep. Cependant, Dieu préfère émonder le sarment et en prendre soin au lieu de le retrancher. Il est patient et attend « encore une année » pour voir s’il trouve des fruits de la foi (Luc 13 : 6–9). Il aime aussi celui qui a perdu sa foi et l'exhorte à se repentir (Apoc. 3 : 1–3). Cependant, le temps de la grâce et de l'attente est limité.

Pour garder la foi et la paix de Dieu, le croyant a besoin de l'évangile et de la proclamation du pardon des péchés. Les promesses de la Parole de Dieu nous encouragent à croire et à voyager avec l'Église de Dieu. Le Christ lui-même y est avec nous et ne veut pas rejeter même le plus faible des enfants de Dieu. Une fois l'Église de Dieu sera une foule louangeante et réjouissante au ciel (Apoc. 7 : 13–17).

Texte: Matti Hanhisuanto
Traduction: SK
Source : L'Annuaire de SRK 2012

Julkaistu ranskankielisessä kieliliitteessä 4/2014.

Tapio Holma

Ettekö ole lukeneet? Sytykkeitä Raamatun tutkimiseen

Kirja nostaa esiin raamatunkohtia, joiden henkilökuvat tai tapahtumat antavat ajattelemisen aihetta. Monet henkilöistä ovat Raamatun suurten kertomusten sivuhahmoja, tavallisia ihmisiä, joiden kohdalle Jeesus pysähtyi, tai jotka Jumala valitsi työvälineikseen.
Pääosa kirjoituksista on julkaistu aiemmin Päivämiehen Kapsäkki-liitteessä.

19 €

Toimittanut Hanna Kallunki

Hyvä että kerroit

Blogitekstejä elämästä, uskosta ja toivosta

Teksteissä avautuu ikkunoita Päivämiehen blogikirjoittajien arkeen ja ajatuksiin. Kirjoituksissa pohditaan niin keskeneräisyyttä ja katoavaisuutta kuin harrastuksen olemusta ja kasvatuksen haasteita. Kipu ja kaipaus, ilo ja toivo, elämän ihmettely saavat muotonsa sanoissa.

Kiiruhda katsomaan – Pääsiäinen sävelin

Pääsiäisajan virsiä, Siionin lauluja ja muuta pääsiäismusiikkia sisältävä äänite on jatkoa Joulu sävelin -äänitteen aloittamalle soitinmusiikin sarjalle. Jeesuksen kärsimystä ja kuolemaa käsittelevä osuus vie kuulijan keskelle Golgataa ja kristikunnan suurta surua. Äänitteen loppupuolella surumielisyys väistyy ja kuoleman voiton sanoma tuo lohtua ja iloa.

24 €

Toimittanut Olli Lohi

Avaa suusi, pääskysen poika

Lapin luonto oli Laestadiuksen ”yrttitarhaa”. Siellä hän viihtyi, ja siellä hän tunsi olevansa kotonaan. Hänestä kehittyi yksi aikansa parhaista Lapin kasviston tuntijoista. Laestadius maalasi saarnoissaan Lapin maisemaa ainutlaatuisella tavalla. Hän riisui teologialta kaavun ja asetti sen kasvotusten arkitodellisuuden kanssa.

20 €

Hanna Aho
Kuvittanut Silja-Maria Wihersaari

Minne Taivaan Isä meni?

Kertomus lapsenuskosta ja ihmeellisestä varjeluksesta maailmassa, jossa ei uskota Jumalaan. Mukana on CD-äänikirja.

22 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi