Tiistai 18.9.2018
"
Herra, sinä valmistat meille rauhan. Myös se on sinun tekoasi, niin kuin kaikki mitä me olemme saaneet aikaan. Jes. 26:12

Le serviteur de la Parole

en français 2.4.2014 00:00 | Siionin Lähetyslehti
La mission du serviteur de la Parole se base sur l'ordre de la mission donné par Jésus. Ceux qui croyaient en Jésus eurent la tâche d'apporter l'évangile partout dans le monde. L'Église appelle les serviteurs de la Parole d'au milieu de l'assemblée. Leur fonction est de proclamer la Parole de Dieu, basée sur le fondement de la Bible.
Dans l'Église de Dieu, la proclamation de la Parole se base sur le commandement du grand Maître, Jésus lui-même : « Allez dans le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création » (Marc 16 : 15). La mission du prédicateur de l'évangile fut donnée à ceux qui croyaient en Seigneur Jésus, qui le suivaient et qui avaient l'Esprit que Jésus avait envoyé à ses apôtres. Même à présent, chaque croyant fait partie du sacerdoce royal, dont la mission est d'annoncer les grandes œuvres de Dieu (1 Pierre 2 : 9).

L'appel de l'Église

En plus du sacerdoce général, en tous les temps, l'Église de Dieu a appelé, d'au milieu de l'assemblée, des frères à servir comme prédicateurs. De cette manière, par exemple à Antioche, Barnabas et Paul furent « mis à part » (Act 13 : 2–3). Timothée, de sa part, reçut ce don de la grâce et cette mission « par la prophétie, avec l'imposition des mains du collège des anciens » (1 Tim 4 : 14).

Le lieu de départ pour l'appel à la mission du serviteur de la Parole est ceci : « Nous avons le même Esprit de foi, selon ce qui est écrit : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé, nous aussi nous croyons, c'est aussi pourquoi nous parlons » (2 Cor 4 : 13).

Quelles sortes de frères sont installés dans le ministère de la prédication ?

Paul décrit largement à Timothée les qualités et les savoir-faire que  doivent avoir ceux qui seront appelés pasteurs de l'Église (1 Tim 3 : 2–7). Cette description sert de règle aussi de nos jours, quand on appelle les serviteurs de la Parole :

« Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, sensé, sociable, hospitalier, apte à l'enseignement, qu'il ne soit pas adonné au vin, ni violent, mais conciliant, pacifique, désintéressé ; qu'il dirige bien sa propre maison et qu'il tienne ses enfants dans la soumission, avec une parfaite dignité. Car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Eglise de Dieu ?
Qu'il ne soit pas nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable. Il faut aussi qu'il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans le discrédit et dans les pièges du diable. »

L'installation du prédicateur

À l'aube du réveil laestadien, les usages de l'installation du prédicateur variaient. Laestadius appelait des assistants pour lui-même, d'abord pour le travail scolaire, ensuite aussi pour prêcher. Plus tard, il était d'usage dans l'Église que, quand on avait aperçu les qualités convenables d'un frère, on lui demandait de « confesser sa foi » à l'occasion d'une réunion.

Dès le début, il était important que ce fût l'Église qui appelait les frères à prêcher et que ces frères soient connus dans l'Église. C'est selon le même principe qu'on agit de nos jours aussi. Les responsables d'une association de la paix locale discutent sur le sujet d'abord entre eux et ensuite avec la personne en question. Parfois dans la discussion, il apparaît des faits susceptibles de faire le frère en question refuser à l'appel.

C'est l'Église qui appelle et envoie le prédicateur. On ne doit pas installer de nouveaux prédicateurs dans une situation où il y a des conflits ou des désaccords doctrinaux dans l'Église. On ne devrait pas appeler à cette mission une personne qui lui-même exprime ses ambitions de devenir prédicateur. Il est important que l'Église soit unanime sur l'appel d'un prédicateur.

Prêche la Parole !

Le prédicateur ou serviteur de la Parole est le serviteur de la Parole de Dieu. Il doit étudier la Sainte Bible et s'y en tenir lorsqu'il sert les auditeurs. Il serait préférable que celui qui est appelé à la mission du prédiacateur ait  étudié la Bible déjà avant l'installation, et qu'il en connaisse le contenu. L'Église doit se rappeler que les critères les plus importants pour la mission du prédicateur sont ceux-ci : la foi subjective et l'entendement ouvert par la foi, ainsi que l'intérêt pour la Parole du Seigneur et la connaissance de celle-là.

La fonction du prédicateur est de proclamer la Parole de Dieu. Le conseil de Paul à Timothée fut précis : « prêche la Parole » (2 Tim 4 : 2). Avec la Parole, il entendait la Parole à laquelle s'en tenaient déjà les prophètes, quand  « la Parole de l'Éternel leur fut adressée ». Les apôtres proclamaient l'évangile sur le Christ en se référant toujours aux Écritures de l'Ancien Testament. Le fondement de la foi et de la confession luthérienne évangélique est la Bible. C'est la règle suprême en matière de foi et de vie. C'est pourquoi,  le vieil usage des laestadiens conservateurs d'expliquer le texte de verset en verset, en se référant à d'autres passages de la Bible, est toujours sûr et convenable.

Chacun des frères prédicateurs a été novice un jour. Chacun a ressenti de la timidité et de la peur, même de l'impossibilité devant la tâche. Il est important que les autres prédicateurs et toute l'Église encouragent le prédicateur novice et le soutiennent en le bénissant. C'est tout un privilège de grâce pour un jeune prédicateur d'avoir comme soutien un frère plus expérimenté, avec qui il peut, librement, échanger des pensées sur la compréhension des textes. L'apôtre Paul nous a rappelé que chaque prédicateur a son propre talent.

Lorsque le prédicateur se prépare pour son tour de service et étudie la Parole, il est bon d'utiliser, en plus de la Bible, des œuvres d'explication et d'autre matériel qui décrit l'histoire de la Bible et le paysage du texte. Le prêche doit être fondé sur la Bible. Il vaut la peine de lire la Bible non seulement en se préparant à prêcher, mais aussi ailleurs.

La vie  de foi subjective du prédicateur

Le prédicateur n'est pas sauvé par ce qu'il prêche. Il est important que le prédicateur se recueille aussi à la place de l'auditeur de la Parole. Le serviteur de la Parole a besoin du même service que reçoit chaque chrétien par les soins de la grâce de l'Église de Dieu : il a besoin d'entendre et de lire la Parole, de prier, de partager l'unité de l'Église, de participer à la Sainte Cène du Seigneur et de la confession.

Si la conscience du prédicateur n'est pas soignée, cela commence à se refléter peu à peu dans la proclamation. En cherchant de voiler la conscience qui n'est pas soignée, le prédicateur peut finir par se retrouver sous la loi. Alors, la voix du Bon Berger ne se fait plus entendre dans ses discours, mais les conseils de la grâce de la Parole de Dieu ont changé en fouet qui frappe les enfants de grâce échoués.

Parfois, il arrive qu'un prédicateur est dispensé de sa mission. La décision en est faite par l'Église qui avait aussi appelé le prédicateur. Il ne convient pas que le prédicateur annonce unilatéralement de se retirer de la mission à laquelle il a été appelé. Il se peut que le prédicateur ait suscité de l'inquiétude ou de la malaise par sa vie ou par son enseignement. Alors, la dispense de la mission est une action qui soigne l'âme du prédicateur en question, ainsi que toute l'Église. La dispense de la mission ne doit pas être une mesure disciplinaire, ni un moyen d'exercer le pouvoir. Quand le prédicateur répare ses fautes, il est soutenu et traité d'un cher frère. Cependant, cela ne signifie pas automatiquement qu'il serait réappelé à la mission du prédicateur.

Des responsabilités de l'Église

L'auditeur a aussi ses responsabilités envers le prédicateur. Les anciens chrétiens ont souvent enseigné qu'on ne devrait jamais venir à écouter la Parole en pensant : ce frère-ci sait prêcher. L'auditeur devrait observer le prédicateur, non en cherchant des fautes, mais en évaluant sainement, si le frère parle des Paroles de Dieu.

L'apôtre a rappelé que la tâche de l'Église est de prier pour le prédicateur afin que la Parole lui soit donnée (Éph 6 : 19–20). Les prédicateurs sont en eux-mêmes aussi pécheurs que leurs auditeurs. En plus de la corruption du péché, les prédicateurs peuvent avoir des tentations liées à la mission du prédicateur, comme « des tentations du texte », c'est-à-dire des difficultés à trouver un bon passage de texte à expliquer et des tentations d'aspirer à un faux honneur.

Nous sommes servis

Le serviteur de la Parole est aussi un pasteur des âmes, qui écoute les soucis et les chagrins des prochains, « se réjouit avec ceux qui se réjouissent et pleure avec ceux qui pleurent ». Il peut agir aussi comme confesseur et servir les compagnons de la foi par l'amour du Christ en leur lavant les pieds selon le modèle de notre Seigneur (Jean 13 : 12–17).

L'Église du Christ ne fonde pas sa foi sur le prédicateur ni sur ses dons, mais sur Jésus-Christ qui est « le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14 : 6) Dans les réunions, on annonce souvent : « Maintenant, nous sommes servis par notre frère... » C'est bien dit. Le prédicateur est un serviteur de la Parole. Jésus en a donné un exemple : « C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup » (Matt 20 : 28).

Texte: Erkki Piri
Source : L'Annuaire de SRK 2012
Traduction: SS

Julkaistu ranskankielisessä kieliliitteessä 4/2014.
 


Toim. Hanna Aho ja Jouni Hintikka
 

Jaksanko luottaa? Ajankohtaista 2018

Jaksanko luottaa Jumalaan silloinkin, kun kaikki ympärilläni muuttuu ja oma elämä on kriisissä?
Vuosikirjassa 2018 käsitellään ajankohtaisia asioita uskon ja luottamuksen näkökulmasta.  

23 €

Liisa Louhisalmi

AATOKSEN SAIRAALAREISSU

Helppolukuinen lastenkirja, joka tutustuttaa lasta sairaalamaailmaan.

17 €

Toim. Annika Hintsala ja Jenni Hintsala

Heidän kanssaan kulje, kertomuksia nuorille

Kirja nuorista elämän murrosvaiheessa. Kertomuksissa käsitellään nuoren näkökulmasta uskoa, uskosta nousevia valintoja, omaa minuutta ja suhdetta toisiin ihmisiin. 

17 €

Toim. Eero Kukko ja Juha Paukkeri

ALKUSOITOT, SIIONIN LAULUT

Nuottikirja, joka sisältää alkusoiton jokaiseen Siionin lauluun. Alkusoittoja on 35 eri säveltäjältä. Kirja sopii kaikille seuroissa, kodeissa ja seurakuntatyössä näitä lauluja soittaville.

30 €

Toim. Ari-Pekka Palola

Kristus on sama eilen, tänään ja iankaikkisesti

Kirja antaa tietoa vanhoillislestadiolaisen opetuksesta ja avaa sitä, mihin uskosta nousevat opinkäsitykset pohjautuvat. Artikkeleissa avataan myös käsitteiden merkityksiä. 

25 €

Mediatilan tähän myy Päivämiehen ilmoitusmyynti.
Ota yhteyttä:
pm.ilmoitukset@srk.fi