JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

Un pec­heur est in­vité au ro­yau­me de Dieu

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
15.11.2017 6.57

Juttua muokattu:

1.1. 11:20
2020010111203520171115065700

Il y a mal­heu­reu­se­ment be­au­coup de gens qui ne comp­ren­nent plus qu’est-ce que c’est que le péché. Il se peut qu’on évite d’emp­lo­yer le mot ’péché’ même dans les dis­cus­si­ons re­li­gie­u­ses. Sou­vent, il se­rait plus fa­ci­le de par­ler uni­qu­e­ment de la grâce de Dieu, de l’amour et de l’ac­cep­ta­ti­on car, en général, un tel dis­cours ne bles­se per­son­ne.

Pour­tant, le péché est une des no­ti­ons fon­da­men­ta­les de la foi chrétien­ne. Si nous comp­re­nons la sig­ni­fi­ca­ti­on de cet­te no­ti­on, nous som­mes aus­si ca­pab­les de voir l’im­por­tan­ce de la rémis­si­on des péchés et la grâce de Dieu. Si un hom­me ne re­con­naît pas qu’il est pécheur lui-même, il ne voit pas la néces­sité de la rémis­si­on des péchés prépar­ée par Jésus. Dans ce cas, il res­te esc­la­ve du péché.

Nul ne peut viv­re sans com­met­t­re des péchés dans les pens­ées, dans les pa­ro­les et dans les ac­tes. Se­lon l’Apôt­re Paul « tous sont égarés, tous sont per­ver­tis ; il n’en est au­cun qui fas­se le bien (Rom 3 : 12).

Dieu inf­lu­en­ce le désir de la vie éter­nel­le dans le cœur de l’hom­me et lui of­f­re le don de la foi. Pour­tant, à cau­se de la chute, tout hom­me est cor­rom­pu par le péché ori­gi­nel. Le péché a tou­jours un ef­fet sur nos pens­ées et sur nos ac­tes.

Se­lon la Bib­le, le sa­lai­re du péché, c’est la mort (Rom. 6 : 23). Par la foi et par le mérite du Christ, l’hom­me peut re­ce­voir com­me don le par­don de tous ses péchés et la vie éter­nel­le. Pour être préservé dans la foi, l’hom­me a dès son en­fan­ce be­soin des soins con­for­mes à la Pa­ro­le de Dieu.

Pour ce­lui qui a tombé dans l’inc­ro­yan­ce, la loi de Dieu mont­re qu’il n’a pas réus­si à ac­comp­lir la vo­lonté de Dieu : il a péché et il a be­soin du par­don. La foi en cet­te rémis­si­on des péchés, proc­lam­ée dans le ro­yau­me de Dieu, fait d’un pécheur un memb­re vi­vant de l’Église de Dieu.

Le réfor­ma­teur Mar­tin Lut­her décrit dans son Grand Catéc­his­me que l’Église de Dieu est com­me une mère qui fait naît­re cha­que chrétien et lui as­su­re des soins. Un cro­yant a be­soin des soins de l’évan­gi­le dans le ro­yau­me de Dieu. Ce­lui qui croit de tout son cœur sera sauvé et au­ra déjà sur la ter­re sa part à la vie éter­nel­le (Jean 6 : 47).

Tex­te : Pek­ka Ait­ta­kum­pu

Sour­ce : Päi­vä­mies 6/2016

Tra­duc­ti­on : LMK

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä nu­me­ros­sa 15.11.2017

28.11.2021

– Hoo­si­an­na! Siu­nat­tu ol­koon hän, joka tu­lee Her­ran ni­mes­sä! Siu­nat­tu isäm­me Daa­vi­din val­ta­kun­ta, joka nyt tu­lee! Hoo­si­an­na kor­keuk­sis­sa! Mark. 11:9–10

Viikon kysymys