JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

La Bib­le, la pa­ro­le de la révéla­ti­on de Dieu dans not­re temps

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
24.11.2015 12.00

Juttua muokattu:

1.1. 23:21
2020010123213820151124120000

La qu­es­ti­on con­cer­nant Dieu est la qu­es­ti­on es­sen­tiel­le de la vie hu­mai­ne. Au­cu­ne de nos fa­cultés hu­mai­nes ne peut pour­tant nous con­dui­re à la con­nais­san­ce de Dieu. Il nous man­que des qu­a­lités re­qui­ses afin de ve­nir en sa com­mu­ni­on par les mo­yens de la pens­ée, du sen­ti­ment ou de not­re vo­lonté. « Cer­tes tu es un Dieu qui te cac­hes, Dieu d’Is­raël, sau­veur ! » a avoué le prophè­te de l’An­cien Tes­ta­ment (Es 45 : 15).

Néan­moins, nous avons une pos­si­bi­lité d’ap­p­rend­re à con­naît­re not­re Dieu et Sau­veur. Not­re pos­si­bi­lité s’ouv­rit en ce que Dieu s’est révélé, et il a dévoilé son amour en­vers nous. Nous pou­vons ap­p­rend­re à le con­naît­re, par­ce qu’il a an­noncé son être et sa vo­lonté par ses œuv­res ad­mi­rab­les, par son contrô­le du mon­de, par sa pa­ro­le sain­te, et avant tout par son Fils, Jésus-Christ. Le fait qu’il est de­ve­nu hom­me, sa croix et sa résur­rec­ti­on cons­ti­tu­ent le fon­de­ment in­fail­lib­le de not­re foi et sa­lut.

La Bib­le est la pa­ro­le de Dieu

La Bib­le est un do­cu­ment de la révéla­ti­on par­ti­cu­liè­re de Dieu. Se­lon la foi chrétien­ne, il est le Dieu vi­vant qui agit dans l’his­toi­re de l’hom­me pour le sau­ver. Com­me scène de ses œuv­res de sa­lut, Dieu choi­sit les pha­ses du peup­le d’Is­raël, l’édu­qu­ait par l’in­termé­di­ai­re des prophè­tes et lui don­na sa loi et ses pro­mes­ses. Les pro­mes­ses ont at­teint leur apog­ée dans la nais­san­ce, la mort et la résur­rec­ti­on du Mes­sie, soit Jésus. Son œuv­re dans le mon­de con­ti­nue com­me l’œuv­re du Saint-Esp­rit dans son Église et, le temps sera ter­miné par le re­tour du Christ dans la gloi­re (La doct­ri­ne chrétien­ne de l’Église luthé­rien­ne évangé­li­que de Fin­lan­de, DC 1948, 44).

Jésus-Christ est la clé de tout le mes­sa­ge de la Bib­le. Ses écri­tu­res nous par­lent de lui, pre­miè­re­ment com­me pro­mes­se dans l’An­cien Tes­ta­ment, et en­sui­te com­me ac­comp­lis­se­ment dans le Nou­ve­au Tes­ta­ment. La doct­ri­ne chrétien­ne cons­ta­te avec rai­son : « Le con­te­nu es­sen­tiel de la Bib­le est le mes­sa­ge de Jésus-Christ et du sa­lut qu’il a préparé » (DC 1948, 7).

La Bib­le est le saint liv­re des chrétiens, le Liv­re des Liv­res. En ce qui con­cer­ne son ori­gi­ne et con­te­nu, la Bib­le est la pa­ro­le de Dieu, même si el­le a reçu sa for­me par les hom­mes qui l’ont écrite (2 Tim 3 : 16). Ceux-ci, ins­pirés par le Saint-Esp­rit, ont écrit le mes­sa­ge qu’ils ont reçu. La doct­ri­ne chrétien­ne exp­ri­me : « La Sain­te Bib­le est la pa­ro­le de Dieu, que les hom­mes Saints ont écrite ins­pirés par le Saint-Esp­rit » (DC 1948, 5).

La po­si­ti­on et l’au­to­rité de la Bib­le

Pour un chrétien, le suprê­me mo­tif d’es­ti­mer les qu­es­ti­ons de la foi, est la pa­ro­le sain­te de Dieu. Les écri­tu­res de la Bib­le sont écri­tes pour not­re inst­ruc­ti­on (Rom 15 : 4) et ra­cont­ées pour nous aver­tir (1 Cor 10 : 11). La Bib­le, la sain­te révéla­ti­on de Dieu est la me­su­re, se­lon la­qu­el­le tou­te proc­la­ma­ti­on de la pa­ro­le et tout en­seig­ne­ment doi­vent être es­timés.

Com­me en­seig­ne­ment de la réfor­me nous avons reçu : « Les liv­res prophé­ti­qu­es et apos­to­li­qu­es de l’An­cien et du Nou­ve­au Tes­ta­ment cons­ti­tu­ent la seu­le règle ou nor­me, se­lon la­qu­el­le tou­tes les doct­ri­nes et tous les doc­teurs doi­vent être ap­pré­ciés et jugés » (La For­mu­le de Con­cor­de).

La Bib­le est l’au­to­rité déci­si­ve, dans la lu­miè­re de la­qu­el­le on doit lire et es­ti­mer tou­tes aut­res cho­ses. La Bib­le seu­le a une au­to­rité inéb­ran­lab­le qui, se­lon Jésus, ne peut être abo­lie (Jean 10 : 35). Les Écri­tu­res sain­tes cons­ti­tu­ent le re­fu­ge et le fon­de­ment so­li­de de l’Église de Dieu.

La Bib­le dans la vie du cro­yant

Aus­si bien dans l’An­cien que le Nou­ve­au Tes­ta­ment, ceux qui s’ef­for­cent dans la foi, sont ap­pu­yés par un fort es­poir de l’ave­nir. Lors­que le roi Ne­bou­cad­net­sar as­sié­ge­ait

Jéru­sa­lem, prophè­te Jérémie ac­he­ta un champ à Ana­toth. Il comp­re­nait que pour Dieu au­cu­ne chose n’était im­pos­sib­le et Dieu pou­vait chan­ger le sort de son peup­le. En ef­fet, il avait pro­mis : « Je con­nais, moi, les des­seins que je for­me à vot­re su­jet, des­seins de paix et non de mal­heur, afin de vous don­ner un ave­nir fait d’espé­ran­ce » (Jér 32, 29 : 11).

Lors­que l’apôt­re Paul répon­dait de sa foi et ac­ti­vité de­vant le gou­ver­neur Félix, il s’en est re­mis aux Écri­tu­res sain­tes, et il était porté par la foi à la résur­rec­ti­on et l’es­poir de la vie éter­nel­le. Nous aus­si, frères et sœurs, nous avons be­soin de la pa­ro­le de Dieu, et nous la re­ce­vons com­me une lam­pe à nos pieds et une lu­miè­re sur not­re sen­tier (Ps 119 : 105). La lam­pe n’éclai­re pas tou­jours une lon­gue dis­tan­ce en avant, mais bien suf­fi­sam­ment. Dans sa lu­miè­re, il est bien et sûre de vo­ya­ger tous les jours.

Tex­te : Ola­vi Voit­to­nen

Tra­duc­ti­on : SS

Sour­ce : Päi­vä­mies 4/2015

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä kie­li­liit­tees­sä 24.11.2015.

5.7.2020

Jee­sus sa­noo: "Mene, älä­kä enää tee syn­tiä." Joh. 8:11

Viikon kysymys