JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

Le mo­ment de la nou­vel­le nais­san­ce est gravé dans la mémoi­re

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
5.12.2019 15.37

Juttua muokattu:

2.1. 11:02
2020010211022720191205153700

Ser­gei Ge­ra­si­mov est un prêtre de l’église luthé­rien­ne-évangé­li­que d’Ing­rie en Rus­sie. Il a reçu la grâce de la re­pen­tan­ce au camp de con­fir­ma­ti­on des cro­yants rus­ses à Jäm­sä, en Fin­lan­de.

« Ma fem­me était cro­yan­te avant moi et el­le m’a ap­pelé aux réu­ni­ons des cro­yants. J’y ai en­ten­du la Pa­ro­le vi­van­te. Avant, j’avais fréqu­enté une église luthé­rien­ne, mais je n’y avais pas trouvé la foi vi­van­te. Mais à Jäm­sä on m’a prêché le par­don des péchés. » Re­ce­voir la grâce de la re­pen­tan­ce était une expé­rien­ce trans­for­mat­ri­ce. « Pour moi, c’était le mo­ment de la nou­vel­le nais­san­ce. Je me sou­viens de la date : le 9 juin 1997. » à par­tir de ce mo­ment-là, Ge­ra­si­mov a fait son com­bat de la foi au ro­yau­me de Dieu. De plus, ses trois en­fants sont cro­yants.

Ser­gei Ge­ra­si­mov a été ap­pelé à ser­vir dans les réu­ni­ons des cro­yants à Koi­vis­to, Vii­pu­ri et Jo­han­nes en Caré­lie, en Rus­sie. Les réu­ni­ons ont lieu dans les mai­sons priv­ées et dans les égli­ses. « Les cro­yants de la Rus­sie se ren­cont­rent sou­vent. Ils ren­dent vi­si­tes les uns les aut­res, aus­si ent­re les réu­ni­ons. » En Rus­sie, on or­ga­ni­se régu­liè­re­ment des réu­ni­ons mis­si­on­nai­res. Au cours de cet­te an­n­ée, il y au­ra 29 vo­ya­ges mis­si­on­nai­res dans dif­fé­ren­tes régi­ons du pays. Pen­dant cha­que vo­ya­ge, on or­ga­ni­se plu­sie­urs réu­ni­ons dans plu­sie­urs vil­les. « La gran­de réu­ni­on qui est or­ga­nis­ée cha­que au­tom­ne est une gran­de fête aux cro­yants rus­ses. Ils veu­lent, de tout leur co­eur, y ve­nir. Dans cet­te réu­ni­on, il y a be­au­coup de pos­si­bi­lités d’en­tend­re la Pa­ro­le de Dieu et de ren­cont­rer des com­pag­nons de vo­ya­ge fin­lan­dais, » Ge­ra­si­mov exp­li­que.

Rus­sie est un pays ort­ho­do­xe

La re­li­gi­on ort­ho­do­xe est la re­li­gi­on ma­jo­ri­tai­re en Rus­sie. L’église luthé­rien­ne-évangé­li­que d’Ing­rie en Rus­sie, est une église luthé­rien­ne qui a plus de 400 ans. El­le a à peu près 15 000 memb­res en Rus­sie. Ge­ra­si­mov décrit la re­la­ti­on de la foi luthé­rien­ne et la foi ort­ho­do­xe en Rus­sie com­me une bon­ne re­la­ti­on de voi­si­na­ge.

« Ceux qui ne croi­ent pas ne vont à l’église que pen­dant les fêtes. Il n’y a pas de désir d’en­tend­re la Pa­ro­le de Dieu. »

Le sac­ri­fi­ce pour mes péchés

Ge­ra­si­mov dit que la priè­re Not­re Père l’ai­de et lui en­seig­ne com­ment prier cor­rec­te­ment. Il résume l’id­ée de la Tri­nité de la fa­çon sui­van­te :

« Dieu est le Père. Jésus est le Fils et le Sau­veur per­son­nel, un vic­ti­me ex­pi­a­toi­re de mes péchés. Le Saint Esp­rit est une ai­de don­n­ée par Dieu et le Fils. »

Tex­te : Päi­vi Mar­ti­kai­nen

Tra­duc­ti­on : EA

11.8.2020

Joka heik­koa sor­taa, her­jaa hä­nen Luo­jaan­sa, joka Luo­jaa kun­ni­oit­taa, ar­mah­taa köy­hää. Sa­nanl. 14:31

Viikon kysymys