JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

Évan­gi­le à tou­tes les na­ti­ons

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
16.11.2016 12.18

Juttua muokattu:

1.1. 23:39
2020010123395920161116121800

Dès le début de sa vie pub­li­que, Jésus prêchait l’évan­gi­le du ro­yau­me de Dieu. « Le temps est ac­comp­li, et le ro­yau­me de Dieu est proc­he. Re­pen­tez-vous, et cro­yez à la bon­ne nou­vel­le. » Jésus en­vo­yait aus­si ses prop­res dis­cip­les au mi­lieu des gens pour proc­la­mer le mes­sa­ge de la re­pen­tan­ce.

Dans tous les qu­at­re Évan­gi­les, on men­ti­on­ne que Jésus con­fi­ait cet­te mis­si­on à ses dis­cip­les après sa résur­rec­ti­on. Se­lon Luc, ils de­vai­ent proc­la­mer la re­pen­tan­ce et le par­don des péchés à tou­tes les na­ti­ons, à com­men­cer par Jéru­sa­lem (Luc 24 : 47). Jésus li­ait la proc­la­ma­ti­on de l’évan­gi­le aus­si à sa deu­xiè­me ve­nue. « Cet­te bon­ne nou­vel­le du ro­yau­me sera prêché dans le mon­de en­tier, pour ser­vir le témoig­na­ge à tou­tes les na­ti­ons. Alors viend­ra la fin. » (Matt 24 : 14).

Les ac­tes des Apôt­res décri­vent com­ment l’évan­gi­le se répan­dait tri­omp­ha­le­ment lors des pre­miè­res décen­nies de la nou­vel­le al­li­an­ce. La pre­miè­re Pen­tecô­te était un com­men­ce­ment puis­sant pour le tra­vail de l’évan­gi­le. Pen­dant la fête, 3000 per­son­nes re­ce­vai­ent le don de la re­pen­tan­ce. Après cela, ils re­tour­nai­ent à leurs régi­ons do­mi­ci­les pour y an­non­cer la bon­ne nou­vel­le.

Paul, in­vité chez Cor­neil­le, proc­la­mait avec puis­san­ce : « Tous les prophè­tes ren­dent de lui le témoig­na­ge que qui­con­que croit en lui re­çoit par son nom le par­don des péchés. » (Act 10 : 43) Pen­dant que Paul par­lait, l’Esp­rit Saint des­cen­dait sur les au­di­teurs. Cor­neil­le et sa fa­mil­le cro­yai­ent.

Paul tra­vail­le pour Dieu

Saul de Tar­se « res­pi­rant en­co­re la me­na­ce et le meurt­re cont­re les dis­cip­les du Seig­neur » (Act 9 : 1) re­ce­vait le par­don des péchés par Ana­ni­as. Après cela, il était in­vité au tra­vail de l’évan­gi­le. « Un inst­ru­ment que j’ai choi­si, pour por­ter mon nom de­vant les na­ti­ons, de­vant les rois, et de­vant les fils d’Is­raël » (Act 9 : 15) Paul fai­sait trois vo­ya­ges mis­si­on­nai­res avec ses ca­ma­ra­des de tra­vail pen­dant une tren­tai­ne d’an­n­ées. Les cro­yants les bénis­sai­ent et pri­aient pour eux en les en­vo­yant à ce tra­vail (Act 13 : 3).

L’œuv­re de rédemp­ti­on du Christ était le mes­sa­ge cent­ral de leur proc­la­ma­ti­on : « Sac­hez donc, hom­mes frères, que c’est par lui que le par­don des péchés vous est an­noncé, et que qui­con­que croit est jus­ti­fié par lui de tou­tes les cho­ses dont vous ne pou­viez être jus­ti­fiés par la loi de Moï­se. » (Act 13 : 38 – 39)

Le tra­vail de l’évan­gi­le con­ti­nue

Le tra­vail de l’évan­gi­le con­ti­nue en­co­re au­jourd’hui. Ce­lui qui a reçu la grâce et le par­don de Dieu, veut ra­con­ter de cet­te trou­vail­le aux aut­res aus­si. L’évan­gi­le est proc­lamé avec le man­dat de Saint Esp­rit à ceux qui en man­qu­ent. Les mots de la Doct­ri­ne chrétien­ne de l’église luthé­rien­ne fin­lan­dai­se sont vrais : « Le tra­vail de Christ con­ti­nue dans son ro­yau­me en tant que tra­vail de Saint-Esp­rit. »

Le ro­yau­me de Dieu s’ap­p­roc­he en­co­re dans les pa­ro­les de l’évan­gi­le. Il in­vi­te à la re­pen­tan­ce et à la foi per­son­nel­le. Qu­and un hom­me res­sent la grâce de la re­nais­san­ce, le Saint Esp­rit le lie à l’Église de Christ. En même temps nait l’amour pour ce­lui qui l’a ac­couché – pour ro­yau­me de Dieu et pour aut­res en­fants de Dieu. Il a pu ent­rer au che­min de la paix qui mène au bon­heur céles­te.

Tex­te : Ris­to Göös

Sour­ce : Sii­o­nin Lä­he­tys­leh­ti 1/2012

Tra­duc­ti­on : L. V.-B.

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä nu­me­ros­sa 16.11.2016

4.7.2020

"Minä ope­tan si­nua", sa­noo Her­ra, "minä osoi­tan si­nul­le oi­ke­an tien. Minä neu­von si­nua, kat­see­ni seu­raa as­ke­lei­ta­si." Ps. 32:8

Viikon kysymys