JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

Jésus a souf­fert pour nous

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
15.11.2017 6.08

Juttua muokattu:

1.1. 11:20
2020010111203520171115060800

Le péché sépare l’hom­me de Dieu. Le pre­mier coup­le est tombé dans le péché dans le pa­ra­dis. Pour cet­te rai­son, nous avons hérité de la ten­dan­ce à pécher. Le mal, la détres­se et l’in­jus­ti­ce dans le mon­de en sont la preu­ve. Be­au­coup de per­son­nes cherc­hent des plai­sirs tem­po­rai­res et du suc­cès en oub­li­ant ain­si la vo­lonté de Dieu.

L’hom­me n’a pas la for­ce de vainc­re le péché seul, même s’il ait la vo­lonté sincè­re de fai­re le bien. Apôt­re Paul dit : « Tous sont égarés, tous sont per­ver­tis; Il n’en est au­cun qui fas­se le bien, Pas même un seul. » (Rom 3 : 11–12)

Se­lon la Bib­le, l’hom­me qui dit ne pas avoir péché, fait de Dieu un men­teur. La pa­ro­le de Dieu ne touc­he pas sa cons­cien­ce et il veut viv­re sans des con­seils de la pa­ro­le de Dieu. ( 1 Jean 1 : 10)

Dieu est amour

Dieu ai­me l’hom­me qu’il a créé. C’est pour­quoi il en­vo­ya son fils dans le mon­de pour rac­he­ter nos péchés.

Le sa­lai­re du péché, c’est la mort, la sépa­ra­ti­on éter­nel­le d’avec Dieu. Fils de Dieu s’est chargé tout le mal et même la pu­ni­ti­on que nous au­ri­ons mérité nous-mêmes qu­and il mou­rut sur la croix pour nous. Il était la sac­ri­fi­ce pure et in­no­cen­te. Tou­te­fois, Jésus a vain­cu la mort et s’est res­sus­cité le troi­siè­me jour du tom­be­au de la mort. Sa résur­rec­ti­on nous a ou­vert le che­min vers ciel, vers la vie éter­nel­le.

L’œuv­re de rac­hat du Christ est par­fai­te. El­le ap­par­tient à tout le mon­de. L’hom­me doit pour­tant croi­re per­son­nel­le­ment en cet­te œuv­re de rédemp­ti­on, car sans foi, l’hom­me n’est pas agr­éab­le de­vant Dieu. « Car Dieu a tant aimé le mon­de qu’il a don­né son Fils uni­que, afin que qui­con­que croit en lui ne péris­se point, mais qu’il ait la vie éter­nel­le. » (Jean 3 : 16)

Le péni­tent sera par­don­né

La pa­ro­le complè­te de Dieu con­tient la loi et l’évan­gi­le. La fonc­ti­on de la loi est d’ame­ner le pécheur à re­con­nait­re son péché. Qu­and l’hom­me pécheur croit en l’évan­gi­le, il se libè­re des péchés et par la grâce, tous ses péchés lui se­ront par­don­nés.

L’es­sen­ce de l’évan­gi­le est ain­si la rémis­si­on des péchés et la tâche prin­ci­pa­le du ro­yau­me de Dieu est de proc­la­mer ce par­don. La foi se trans­met ”de cœur en cœur”. Un cro­yant, qui lui-même a reçu le don de la foi, peut proc­la­mer le par­don de tous les péchés à un hom­me péni­tent. Fils de Dieu a dit : ” Ceux à qui vous par­don­ne­rez les péchés, ils leur se­ront par­don­nés ». (Jean 20 : 23)

La grâce de Dieu ap­par­tient à tous ceux qui reg­ret­tent leurs fau­tes. Ce­lui qui a nié sa foi peut re­ve­nir dans le ro­yau­me de Dieu en cro­yant en l’évan­gi­le proc­lamé. Pour un cro­yant qui com­bat au mi­lieu des an­gois­ses et des dou­tes, l’évan­gi­le est le pou­voir de Dieu, qui re­nou­vel­le la con­fi­an­ce et le cou­ra­ge.

La foi crée la joie

Une vie heu­reu­se se fon­de sur di­vers as­pects com­me la santé, des re­la­ti­ons so­ci­a­les, la sub­sis­tan­ce et la sécu­rité. Le bon­heur le plus pro­fond vient pour­tant de la foi vi­van­te. La foi est un don, que le Christ nous a mérité.

L’hom­me cro­yant, dont les péchés sont par­don­nés et dont la cons­cien­ce est pure peut être jo­yeux et heu­reux. Il est en rou­te vers le ciel.

L’hom­me cro­yant qui vo­ya­ge vers le ciel n’est pas seul. Fils de Dieu a pro­mis d’être avec ses en­fants tous les jours jus­qu’à la fin du mon­de. « Nous avons un avo­cat auprès du Père, Jésus-Christ le jus­te. » ( 1 Jean 2 : 1)

Tex­te : Ai­mo Mik­ko­nen

Sour­ce : Päi­vä­mies 41/2016

Tra­duc­ti­on : LVB

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä nu­me­ros­sa 15.11.2017

28.11.2021

– Hoo­si­an­na! Siu­nat­tu ol­koon hän, joka tu­lee Her­ran ni­mes­sä! Siu­nat­tu isäm­me Daa­vi­din val­ta­kun­ta, joka nyt tu­lee! Hoo­si­an­na kor­keuk­sis­sa! Mark. 11:9–10

Viikon kysymys