JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

L’Esp­rit unit les cro­yants

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
26.9.2018 16.12

Juttua muokattu:

31.12. 09:28
2019123109282220180926161200

Récem­ment, une per­son­ne avec une Bib­le dans la main m’a ar­rêté dans la rue.

El­le m’a de­mandé la per­mis­si­on de me par­ler de sa foi. J’ai écouté et puis j’ai dû lui dire que sa con­cep­ti­on de la foi me semb­lait très étran­ge, et que se­lon moi on ne pou­vait pas la jus­ti­fier par la Bib­le.

Au cours de not­re dis­cus­si­on, j’ai sen­ti qu’il n’y avait pas de com­mu­ni­on de la foi ent­re nous, ni de compré hen­si­on com­mu­ne qu­ant aux ba­ses de la foi.

Je lui ai montré cer­tains pas­sa­ges de la Bib­le avec les­qu­els je lui ai exp­li­qué com­ment je crois moi-même.

Une foi et une compré­hen­si­on

Se­lon la Bib­le, le Saint-Esp­rit as­semb­le les en­fants de Dieu sur la ter­re pour for­mer l’Eg­li­se de Dieu, avec une cro­yan­ce uni­que et com­mu­ne.

Dans la con­fes­si­on de foi apos­to­li­que, nous re­con­nais­sons not­re cro­yan­ce « à la sain­te Eg­li­se com­mu­ne » et « à la com­mu­ni­on des saints ».

Le réfor­ma­teur Mar­tin Lut­her exp­li­que la con­fes­si­on de foi en di­sant: « Il y a un pe­tit grou­pe sur la ter­re, une com­mu­nauté sain­te, com­pos­ée uni­qu­e­ment des hom­mes saints. El­le a une seu­le tête, le Christ, et el­le a été con­vo­qu­ée par le Saint-Esp­rit. El­le a une seu­le foi, un seul esp­rit et une seu­le compré­hen­si­on. El­le a be­au­coup de dons di­vers, mais el­le est una­ni­me dans l’amour, et en el­le il n’y a pas de par­ties ni de dis­per­si­on. »

Ecou­ter la pa­ro­le ap­por­te l’hom­me à la com­mu­nauté des saints

Dans la rue, j’ai of­fert l’évan­gi­le du par­don des péchés à la per­son­ne que j’avais ren­contr­ée, mais el­le n’a pas vou­lu l’ac­cep­ter.

Se­lon el­le, le par­don n’était pas néces­sai­re pour croi­re. Se­lon la Bib­le, ce­pen­dant, la foi vient précisé­ment de ce qu’on en­tend l’évan­gi­le (Rom 10 : 16 - 17).

Lut­her dit à ce pro­pos: «Nous ne pour­ri­ons ja­mais re­ce­voir au­cu­ne in­for­ma­ti­on du Christ et nous ne pour­ri­ons pas croi­re en lui et le re­ce­voir com­me not­re Seig­neur, à moins que le Saint-Esp­rit ne l’of­f­re par la prédi­ca­ti­on de l’évan­gi­le. - - Ecou­ter la Pa­ro­le ouv­re l’entr­ée à la com­mu­nauté des saints. «

Une fois que le Saint-Esp­rit a di­rigé l’hom­me à la re­pen­tan­ce et ain­si en com­mu­ni­on avec les saints, l’Esp­rit de­vient son en­seig­nant (Jean 14 : 26, 1 Cor 2 : 9 - 10).

Le Saint-Esp­rit don­ne aux en­fants de Dieu une compré­hen­si­on com­mu­ne con­cer­nant la qu­es­ti­on sur com­ment l’hom­me de­vient en­fant de Dieu et com­ment el­le peut gar­der cet­te part.

L’esp­rit témoig­ne

La com­mu­ni­on des saints est qu­el­que chose que l’hom­me ne peut pas voir de ses ye­ux tem­po­rels.

Ce­pen­dant, le cro­yant qui a eu la grâce de la re­pen­tan­ce peut voir le ro­yau­me de Dieu par la foi. (Luc 17 : 21, Jean 3 : 3)

Paul écrit : « L’Esp­rit lui-même rend témoig­na­ge à not­re esp­rit que nous som­mes en­fants de Dieu » (Rom 8 : 16).

Paul il­lust­re la re­la­ti­on des en­fants de Dieu ent­re eux et avec le Christ avec l’ima­ge d’un corps et de ses memb­res. « Car c’est dans un seul Esp­rit que nous tous, pour for­mer un seul corps, avons été bap­tisés » (1 Cor 12 : 13).

La tête de ce corps est le Christ, qui est le Sau­veur de son Eg­li­se (Eph 5 : 23).

Nour­rir la com­mu­ni­on spi­ri­tu­el­le

Le péché, l’en­ne­mi de l’âme et le mon­de cherc­hent à romp­re la com­mu­ni­on de l’Esp­rit.

La Bib­le ap­pel­le les en­fants de Dieu à chérir et à prend­re soin de cet­te com­mu­ni­on et de cet amour mu­tu­el : « Je vous ex­hor­te donc - - à marc­her d’une ma­niè­re dig­ne de la vo­ca­ti­on qui vous a été ad­res­s­ée, en tou­te hu­mi­lité et dou­ceur, avec pa­tien­ce.

Sup­por­tez-vous les uns les aut­res avec l’amour, en vous ef­for­çant de con­ser­ver l’unité de l’Esp­rit par le lien de la paix » (Eph 4 : 1 - 3).

La com­mu­ni­on des saints est ac­comp­lie de fa­çon par­fai­te au jour de la se­con­de ve­nue du Christ. Alors son Eg­li­se ap­pa­raît­ra glo­ri­fi­ée et réjou­is­san­te.

Nous marc­hons vers ce but par­mi les saints, avec la for­ce de l’évan­gi­le du par­don.

Tex­te : Pek­ka Ait­ta­kum­pu

Tra­duc­ti­on : S.K.

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä nu­me­ros­sa 22.8.2018

3.6.2020

Jee­sus sa­noo: "To­ti­ses­ti, to­ti­ses­ti: sil­lä, joka us­koo, on ikui­nen elä­mä." Joh. 6:47

Viikon kysymys